CDO innov : Chenillards, Bateaux Faucardeur et Barges

Constructeur d'engins motorisés pour les milieux sensibles

ON PARLE DE NOUS

Le journal des entreprises : CDO INNOV, La PME mise sur l’export pour conforter sa forte croissance

Fabrication d’engins motorisés

Grâce à l’export, le chiffre d’affaires de CDO INNOV, un fabricant d’engins motorisés, a bondi de 200% en deux ans.

CDO INNOV, une entreprise qui fabrique des engins (chenillards, barges…) dédiés aux milieux sensibles et difficiles d’accès, connaît un rebond significatif. Son chiffre d’affaires atteint 4 millions d’euros en 2015, contre 1.8 millions l’année précédente.

Cette forte croissance résulte « d’un gros investissement commercial sur l’export » précise Cyril THABARD, le dirigeant, qui a réalisé une levée de fonds de 600 000 euros en 2015 auprès de Sodero Gestion, une filiale de la Caisse d’Epargne, et du capital investissement Idée, l’un des vecteurs de capital-investissement du conseil régional des Pays de la Loire.

Les perspectives sont au beau fixe puisque le chef d’entreprise prévoit de clôturer l’exercice en cours à 6 millions d’euros, dont « 7 à 9% » à l’international.

Qui dit croissance rapide dit structuration interne. L’entreprise basée à Machecoul depuis 2008 est passée de 15 à 42 salariés entre 2014 et 2016. Un effectif voué encore à grossir. Ce développement s’est opéré sur un rythme tellement rapide qu’il n’est pas toujours évident de l’anticiper. « Ce qui est difficile à maitriser, c’est le fonds de roulement », confie le chef d’entreprise. Sans compter « une inertie entre la démarche et la conclusion commerciale, pouvant aller de 6 à 36 mois »

Pas de quoi perturber pour autant l’activité de CDO Innov qui dégage du résultat et arrive à l’équilibre en 2015.

Export : viser 50 à 60%

La vente de bateaux et d’engins amphibie, qui génère actuellement 40% du chiffre d’affaires, sera « prioritaire » dans l’internationalisation et le développement de CDO Innov. Après avoir ouvert une filiale au Brésil en 2015, le constructeur continue son expansion via l’extension de ses réseaux de distribution étrangers. Panama, Colombie, Mexique, Les Caraïbes, Afrique, Indonésie, Suisse, Belgique …. représentent autant d’axes de travail.

 

Autre marché en vue: les îles du Pacifique (Nouvelle Calédonie, Polynésie) que Cyril Thabard compte attaquer avec un nouvel engin qui permet de naviguer sur et sous l’eau: Le Platypus. La mise sur le marché  est prévue à la fin de l’année. De quoi soutenir les ambitions les ambitions internationales de CDO Innov : « 20 à 60% du chiffre d’affaires à l’export d’ici sept ans » projette Cyril Thabard.

 

Florence Falvy

Le journal des Entreprises