CDO innov : Chenillards, Bateaux Faucardeur et Barges

Constructeur d'engins motorisés pour les milieux sensibles

Les plantes invasives

Que peut-on faire ?

L’action à mener dépend de l’espèce, de la nature du milieu colonisé et de l’importance de surface envahie.En général, une grande majorité des espèces invasives s’installe sur des milieux naturels dégradés par les activités humaines. Ceux-ci affaibli, résistent difficilement aux agressions extérieurs et notamment à cette invasion. Aussi, dans de nombreux cas, c’est parce que le milieu a été altéré (destruction des ripisylves, enrochement sur les cours d’eaux, pollution des eaux par des produits chimiques, assèchement des zones humides, etc) que ces espèces prolifèrent. la restauration ou le maintien du bon fonctionnement de ces milieux permet de limiter, voir de prévenir la colonisation de ces espèces.

Lorsque les espèces sont présentes, leur éradication totale est souvent difficile en raison de leur forte compétitivité et de leurs méthodes de reproduction très performantes.
Les moyens de lutte les plus efficaces demeurent la prévention et la sensibilisation afin de lutter très tôt en amont, lorsque ces espèces sont présentent mais ne prolifèrent pas encore.
L’action d’élimination peut alors être efficace pour des petits foyers d’invasion.
La surveillance et la gestion des peuplements sont nécessaires, même si elles peuvent entraîner des coûts importants.
L’utilisation des produits chimiques comme les herbicides doit être absolument évitée. En effet, non seulement ils se révèlent inéfficaces face à la résistance de ces espèces, mais, en faisant disparaître les espèces indigènes et en dégradant la qualité de l’eau, ils produisent l’effet inverse de celui recherché.